Le blog d'Antho&Ju

Bagan, la mer de pagode

Vaguement remis de nos émotions, on repart sonder le reste du site. On alterne entre les gros temples (Ananda, Htinlominlo…) et les petits perdus, moins fréquentés.

L’aprèm, on se joint à un groupe pour aller voir un monastère perché sur une colline, le mont Popa. On n’en retiendra pas grand-chose si ce n’est les singes agressifs le long des 700 marches de grimpette, et la monstrueuse tempête qui s’est abattue sur nos têtes.

Puis arrive le dernier jour (3 jours sont suffisants), et notre dernier lever de soleil. Afin de profiter encore plus de la magie de ce moment, on grimpe sur un temple isolé que nous avions repérer la veille. Une nouvelle fois, c’est grandiose, d’autant plus que nous sommes complètement seuls, ce qui rend l’atmosphère encore plus prenante. C’est l’avantage de Bagan, il y a tellement d’espace que dès qu’on s’éloigne des gros temples, on se retrouve vite seul.

Petit point noir

Il y a cependant un point noir dans ce beau tableau qui est le tourisme de masse. D’une part cela commence sérieusement à dénaturer les birmans eux-mêmes qui se mettent à prendre les habitudes de leurs pays voisins : considérer les touristes comme un portefeuille qu’il faut alléger… Les temples sont entourés d’étalages de souvenirs, les marchands passent leur temps à nous solliciter et pas forcément d’une manière agréable. C’est même le seul endroit du Myanmar où les birmans ne sont pas vraiment sympathiques.

D’autre part, des villages entiers ont été déplacés, soit disant pour la préservation des temples, mais de luxueux hôtels ont subitement émergés à leur place… D’ailleurs, la mauvaise restauration de certains temples et la construction de nouveaux bâtiments (moches), empêchent le site d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Enfin, les temples sont de plus en plus abîmés à cause des millions de touristes qui grimpent chaque année (dont nous faisons partie). Plusieurs temples sont maintenant interdits d’accès et d’autres risquent de le devenir.

Nous repartons de la majestueuse Bagan, un lieu qui nous a marqué, comme chacune de nos étapes en Birmanie.

Voir la galerie photo.